A qui profite le crime ?

Les manifestations de la CGT, l’entêtement de Manuel Valls et de François Hollande à vouloir nous imposer par la force, une loi que personne ne veut, ne sont que les actes d’une pièce de théâtre écrite depuis bien longtemps par le pouvoir.

Et pour cause, les français observent depuis plusieurs mois, une dégradation de la situation dans notre pays. Le pouvoir en place n’hésite pas à laisser des milliers d’immigrés envahir notre pays quitte à voir des villes entières sous leurs jougs comme à Calais. Alors qu’au même moment, de nombreuses  entreprises mettent la clé sous la  porte. La police se fait tirer dessus quand elle n’est pas exécutée avec sa famille.  Madame Hidalgo en remet une couche en ouvrant un camp de réfugiés dans le 16 XVIème arrondissement de Paris quitte à faire fuir les bourgeois.

Tout est fait pour nous provoquer !

Quel est le but recherché pour que nos dirigeants laissent pourrir cette situation ? Sont-ils incapables de rétablir l’ordre au point de voir des anarchistes casser, bruler impunément tout sur leur passage ? Je ne le crois pas. Ils sont certes incompétents mais ce laxisme est calculé.

Et pour cause, François Hollande désire postuler à un second mandat, malheureusement sa cote de popularité est au plus bas tout comme celle de son premier ministre. Laisser la situation se dégrader n’est qu’un stratagème pour qu’un sentiment de révolte de la part des Français se traduise par une envolée des intentions de vote vers le Front National de Marine Le Pen. Voila ce que cherche à faire notre apprenti Machiavel, qui espère se trouver au second tour face à la présidente du FN et nous faire le coup du rassemblement républicain.

Va-t-on se laisser berner une fois de plus  et vivre 5 années supplémentaires de cauchemar dans cette « démocrature » ?

Tout, mais plus ça !

Le peuple de France doit prendre conscience que l’élection de Nicolas Sarkozy suivi d’un François Hollande nous a fait perdre 10 ans de notre vie. Et pendant ces longues années, nous assistons à la destruction de notre pays, de ses industries, le démantèlement de ses administrations tels que la Poste, la SNCF, EDF-GDF, nos forces de police  et l’armée pendant que les dernières PME-PMI résistent tant bien que mal à cette folie destructrice.

Depuis des années j’informe à qui veut bien l’entendre que nous vivons au sein d’une dictature qui ne dit pas son nom. C’est la « démocrature ». Elle nous fut imposée lors de l’élection du traitre Sarkozy. Celui même qui n’a pas respecté la volonté du peuple lors du référendum du 29 mai 2005 outrepassant ses droits en faisant adopter ce traité par des députés tout aussi lâches et inféodés.

Et que dire de l’actuel président vociférant et montrant du doigt ceux la même qui sont responsables de nos malheurs, « Les Banques ». Nous avons vu ce que cela a donné une fois élu, il part à Londres les rassurer et nomme ministre un banquier de chez Rothschild.

Là aussi, il y a trahison au point de balayer d’un revers tous les idéaux chers à Jean Jaurès et unique espoir du peuple de gauche.

Mais faites attention Monsieur Hollande ! Jouer avec le feu c’est dangereux, les Français ne sont pas disposer à se laisser berner une troisième fois. Et ce n’est pas la montée artificielle de Monsieur Mélenchon dans les sondages, ni le retour d’un Juppé qui vous sauveront.

Les yeux des français se décillent chaque jour un peu plus. Et comme je l’ai écrit en 2010 dans mon livre « L’échec d’une révolution », le peuple de gauche affolé et terrorisé votera massivement Marine Le Pen en 2017.

Je ne suis certes pas prophète dans mon pays, mais mes analyses jusque là se sont vérifiées.

Aussi, à bon entendeur, salut !

Laisser un commentaire